Célébrons le mois de la fierté

Note: Le projet de justice Queer reconnaît que le langage est important. En vue d’ être inclusif, nous utilisons le langage « communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC » pour décoloniser notre travail et pour représenter et affirmer les diverses identités et expériences des personnes. Lorsque nous faisons référence à des événements historiques, nous nous engageons à être aussi inclusifs que possible tout en restant fidèles au langage utilisé lorsque ces événements ont eu lieu. C’est pourquoi le terme LGBT est utilisé dans cet article pour faire référence aux événements historiques où ce terme a été utilisé. Cependant, à l’avenir, le projet de justice Queer utilisera la terminologie plus inclusive des communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC.

Le projet de justice Queer se joint aux communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels, queer, intersexuels, asexués et genre non-conforme) pour célébrer le mois de la fierté en juin 2020.

Cette célébration qui dure un mois, a lieu en juin pour commémorer l’anniversaire de la rébellion de Stonewall, qui a eu lieu le 28 juin 1969. À cette date, le Stonewall Inn, un bar accueillant des clients LGBT, a fait l’objet d’une descente de police et, dans une démonstration de force et de courage contre l’homophobie et la haine, ses clients LGBT ont réagi dans un acte de rébellion collective,. Plusieurs reconnaissent que Marsha P. Johnson, une militante noire transgenre et une drag queen, a joué un rôle important dans la rébellion de Stonewall.

La rébellion de Stonewall a déclenché des manifestations et a conduit à la création de la première marche de la fierté LGBT. L’activiste Brenda Howard est connue comme la « Mère de la fierté » pour avoir organisé la première marche de la fierté LGBT et avoir eu l’idée de créer une série d’événements durant toute une semaine afin de célébrer la Journée de la fierté et l’anniversaire de la rébellion de Stonewall. Cela s’est depuis transformée en une célébration de la Fierté qui dure un mois au cours duquel les membres des communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC et leurs alliés organisent des évènements chaque année, en juin. Ces évènements à travers le monde entier commémorent les actions courageuses prises par des personnes pour combattre l’oppression et défendre les droits de l’homme et la dignité des membres des communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC.

En janvier 1979, Montréal et Vancouver ont chacun organisé une marche et un festival de la fierté, devenant ainsi les premières villes canadiennes à le faire. La « Hamilton Gay and Lesbian Alliance » (GALA) a organisé les premiers événements de la fierté à Hamilton en 1991 et a par la suite, organisé des événements annuels en juin pour le mois de la fierté, culminant avec un festival communautaire à Gage Park.

En juin 2019, les célébrations de la fierté à Hamilton ont été violemment interrompues par un groupe de manifestants haineux. Une enquête indépendante de la police de Hamilton est actuellement en cours pour investiguer sur la réponse de la police de Hamilton aux manifestations violentes et pour examiner la procédure, le leadership et la culture de la police de Hamilton. Même si il y a eu des progrès significatifs depuis la rébellion de Stonewall qui a initié le mois de la fierté, des événements comme ceux survenus lors de la Hamilton Pride en 2019 démontrent qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour combattre la discrimination et la haine. Le projet de justice Queer » est dédié à l’éducation et à l’autonomisation des communautés bispirituelles et LGBTQIAPGNC de Hamilton et à l’amélioration de l’accès à la justice pour les membres de ces communautés.

Malheureusement, en raison de la pandémie de COVID-19, la façon dont nous célébrons la fierté cette année sera différente. Le 25 mars, Pride Hamilton a publié une déclaration indiquant que la « Fierté dans le parc 2020 », qui devait avoir lieu le 20 juin, a été annulée pour des raisons de santé publique. Malgré cela, des événements sont organisés pour célébrer les communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC et commémorer l’histoire de la Fierté, dans des espaces virtuels et des aires respectant la distance sociale. Nous reconnaissons qu’il est particulièrement important, en des temps comme ceux que nous vivons, d’établir des liens avec les gens et de leur réserver un espace, ainsi que de réfléchir à la résilience et à la force des communautés bi-spirituelles et LGBTQIAPGNC et de les célébrer.

Nous souhaitons à tous une Fierté sûre et heureuse,

Le projet de justice Queer, la clinique juridique communautaire de Hamilton

Sources: